Le projet

, par lio

BoucleDor a pour but d’acquérir les connaissances encore manquantes sur l’écologie de la dorade royale dans le Golfe du Lion. Pour cela, nous combinerons de façon inédite des techniques de pointe en génétique et en modélisation avec les informations individuelles uniques pouvant être dérivées de l’analyse structurale et chimique des otolithes ("pierres d’oreille") des poissons. Cette approche novatrice devrait permettre de localiser enfin les zones de ponte et les habitats clés de l’espèce dans la région, et de boucler son cycle de vie en précisant les influences respectives du génome et de l’environnement dans le maintien des populations.

Ce projet est co-financé par le fond Européen de développement régional (FEDER) et la Région "Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée" (ex "Languedoc-Roussillon").

Outils

L’idée est de combiner les informations précieuses obtenues par l’analyse structurale et chimique des otolithes des poissons (âge, histoire physiologique, habitats successifs fréquentés pendant la vie et taux de croissance correspondants) avec des données biologiques (génotype, taille, poids, statut sexuel, fécondité) issues des mêmes individus et des modèles de courants en zone côtière afin de pouvoir enfin boucler le cycle de vie de la dorade dans la région en élucidant pour la première fois les liens entre le génotype et l’habitat de vie des individus et leur contribution effective à la génération suivante (ou fitness).

Cette approche inédite sera appliquée sur plus de 400 individus de l’espèce (larves et juvéniles de moins d’un an, mâles de 1 à 2 ans et femelles de plus de 4 ans) récoltés à l’entrée de 4 lagunes côtières contrastées du littoral Languedocien (Salses-Leucate, Bages-Sigean, Thau et Etang de l’Or) et en mer, sur au moins 2 années consécutives.

JPEG - 160.8 ko

Les Objectifs

Objectif 1 Objectif 2 Objectif 3 Objectif 4
Zones de ponte et origine des juvéniles en lagune lien entre génotype, habitat de vie et croissance aux premiers stades de vie Grandir ou se reproduire ? Trade-offs individuels entre croissance et reproduction Boucler la boucle : lien entre génotype, habitat de vie et fitness